PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  CONTRIBUTIONS EN LIGNECONTRIBUTIONS EN LIGNE  

Partagez | 
 

 Se détacher de la "norme" officielle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Plume



Féminin
Nombre de messages : 101
Age : 38
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Programmes répétitifs   Dim 28 Oct - 12:14

De toute façon, en collège, chaque année nous revoyons les mêmes notions, à approfondir certes, et à compléter... L'histoire littéraire est à peine abordée... Mais moi non plus je ne me fais pas de cheveux blancs sur le "bouclage" de programme. Par contre, sur le manque de progrès en orthographe, syntaxe, lecture, là !... Donc il me semble assez logique de partir du niveau réel des élèves et de travailler avec eux. L'année dernière, j'ai voulu faire comme certains collègues : tout préparer à l'avance pour "tracter" les élèves derrière moi... Echec total ! Je les ai perdus ! Alors j'ai ralenti deux mois après la rentrée, et on a multiplié les exercices de grammaire dont ils étaient très demandeurs, parce qu'ils sont conscients de leurs lacunes.

D'ailleurs, je prends bonne note des bouquins de grammaires cités précédemment : merci beaucoup !!!

Et j'en profite pour poser une petite question de méthode : comment faites-vous lorsque vous séparez du reste la grammaire, l'orthographe, la conjugaison tout en travaillant en séquences ?
L'un des points positifs de la séquence est de créer du sens autour de la grammaire : comment de pas perdre cet aspect ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carole



Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 45
Localisation : région lilloise
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Dim 28 Oct - 12:29

Plume a écrit:
Et j'en profite pour poser une petite question de méthode : comment faites-vous lorsque vous séparez du reste la grammaire, l'orthographe, la conjugaison tout en travaillant en séquences ?

oui, je m'interroge aussi sur ce point! je fais bcp de grammaire, surtout en 3me, car je me dis que c'est le dernier niveau avant le lycée: je n'aurais pas bonne conscience d'envoyer des gamins au lycée avec de nombreuses lacunes en ortho/gramm. Donc je passe pas mal de temps sur la langue. Mais il est aussi vrai que, comme je l'ai lu dans le fil de discussion, j'aime travailler en séquences car c'est une "limite" imposée qui m'évite de traîner sur certains points et me permet d'organiser mes leçons autour d'un thème ou d'une oeuvre. Je voulais cette année présenter leur classeur différemment, avec des intercalaires "ortho", "gramm", "conj"...mais je ne l'ai pas encore fait car je ne vois pas comment allier séquences et intercalaires! Question scratch J'ai juste mis en place une partie classeur accueillant les "fiches brevet"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soizic
Modo en strass et paillettes !
Modo en strass et paillettes !


Féminin
Nombre de messages : 2937
Age : 66
Localisation : 91
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Dim 28 Oct - 12:46

Une des choses que je regrette du collège, c'est la liberté que j'avais par rapport au sacro-saint "programme". Au lycée, on se sent plus coincé, parce que, qu'on le veuille ou non, il y a une épreuve de bac à préparer en DEUX ans, et des passages qui sont donc obligés. On n'envoie pas des élèves au bac avec un descriptif qui ne tient pas la route, parce que c'est les envoyer au massacre.
Cela n'empêche pas d'essayer d'aller les chercher où ils sont au départ, même s'il m'est arrivé parfois en début de seconde d'avoir des sueurs froides en voyant le chemin à parcourir (ce n'est pas le cas cette année).
Mais il me semble que parfois trop "pinailler" sur une notion n'est pas forcément productif. En l'intégrant à quelque chose de plus complexe, elle va finalement mieux passer.
Sur la définition des objectifs telle que la décrit Stag (découvrir l'imparfait et ses valeurs), je suis bien d'accord ! La didactique ou l'art d'enfoncer les portes ouvertes. En revanche, que les élèves aient un peu conscience des raisons pour lesquelles on leur fait faire telle ou telle chose me paraît important.
Pour la question du sens en "grammaire" Stag explique, dans un autre fil, qu'elle part toujours du sens des mots dans le métalangage grammatical, de leur étymologiie. Je crois que c'est déjà énorme !

_________________
Allez, Sab et Lolli, c'est la dernière ligne droite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maissa



Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 36
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mar 30 Oct - 12:20

Avez-vous tenté la méthode dite "traditionnelle" (leçon puis exercice d'application) ? J'ai tenté (sans passer par la démarche ORL qui, pour être sérieusement mise en application exigerait au moins huit heures de français par semaine) et elle est très efficace. Les élèves (y compris ceux qui sont en grande difficulté), contrairement à ce que l'on a pu me dire à l'IUFM, ont besoin d'être rassurés avec des règles de grammaire qu'on leur demande d'apprendre et qu'ils comprennent lorsqu'ils font des exercices puis des rédactions.
Il me semble que l'une des difficultés que nous rencontrons est que les élèves n'ont pas (plus ?) l'habitude d'apprendre par coeur.
Je ne prépare jamais mes cours avec des "dominantes" (et je n'inscris rien de tel dans le cahier de textes). Je peux faire trois ou quatre séances de grammaire puis trois ou quatre de lecture, trois ou quatre d'écriture, etc. Bref, je fais ce qui me paraît le plus intelligent pour les élèves.
Ce qui me manque le plus ? Le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stag
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5390
Discipline (LM ou LC) : LC
Loisirs : Conseillère en image
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mar 30 Oct - 15:54

Maissa a écrit:
Avez-vous tenté la méthode dite "traditionnelle" (leçon puis exercice d'application) ? J'ai tenté (sans passer par la démarche ORL qui, pour être sérieusement mise en application exigerait au moins huit heures de français par semaine) et elle est très efficace. Les élèves (y compris ceux qui sont en grande difficulté), contrairement à ce que l'on a pu me dire à l'IUFM, ont besoin d'être rassurés avec des règles de grammaire qu'on leur demande d'apprendre et qu'ils comprennent lorsqu'ils font des exercices puis des rédactions.

Oui, je ne travaille que comme ça .

Citation :

Il me semble que l'une des difficultés que nous rencontrons est que les élèves n'ont pas (plus ?) l'habitude d'apprendre par coeur.
Archi d'accord

Citation :

Je ne prépare jamais mes cours avec des "dominantes" (et je n'inscris rien de tel dans le cahier de textes). Je peux faire trois ou quatre séances de grammaire puis trois ou quatre de lecture, trois ou quatre d'écriture, etc. Bref, je fais ce qui me paraît le plus intelligent pour les élèves.
Ce qui me manque le plus ? Le temps !

Pareil !

_________________
"N'ayez pas de chagrin, maman chérie ; dans toutes les familles il y a du déchet".S.de Beauvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
citrouille
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 940
Age : 45
Localisation : devant l'ordi !
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mar 30 Oct - 15:58

Maïssa,

Je suis du genre "vieille école"

La méthode traditionnelle, c'est ce que je pratique de manière générale. Je fais un cours de langue, je donne des exercices en classe (souvent au videoprojecteur) et ensuite les élèves doivent apprendre la leçon et faire des exercices à la maison. Bien sûr, les élèves sont interrogés soit à l'oral soit à l'écrit lors d'une séance ultérieure.

Ca demande du temps, c'est vrai mais je trouve que c'est essentiel pour fixer les notions. Les élèves ont besoin de repères pour construire leurs savoirs, pas de vagues explications données au détour d'un texte.

Par contre, j'ai pour habitude de faire le plus souvent un lien entre les textes et les notions de langue. Par ex, en 5ème, sur les types de discours, j'ai travaillé sur la recette de cuisine, donc j'en ai profité pour revoir impératif et infinitif.

Petite remarque concernant l'IUFM. J'ai toujours fait beaucoup de reproches à cette institution mais je trouve que j'ai été plutôt chanceuse. A mon époque, je reprochais aux formateurs de ne pas assez nous guider, de ne pas nous donner de pistes précises.
Avec le recul, je me rends compte que c'était sans doute une chance. Pas besoin de suivre les carcans qu'on impose aujourd'hui aux gens fraîchement sortis de l'IUFM.
J'ai finalement appris mon métier sur le terrain (pas de tutrice pendant les 2 premiers mois et ensuite une formatrice à peine plus âgée que moi) et c'était plutôt un atout. J'ai été ainsi confrontée de plein pied aux problèmes et j'ai dû me débrouiller pour essayer de trouver seule des remèdes.

_________________
"On croit que les rêves, c'est fait pour se réaliser. C'est ça, le problème des rêves : c'est que c'est fait pour être rêvé."
http://www.youtube.com/watch?v=KE2orthS3TQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lora



Féminin
Nombre de messages : 338
Age : 40
Discipline (LM ou LC) : LC
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mer 31 Oct - 10:16

Est-ce que certains ont tenté de "débrouiller" un texte comme on le faisait quand on était au collège : encadrer les verbes, souligner le sujet en rouge, le COD en bleu... J'aimerais bien réutiliser cette méthode, mais je ne m'en souviens plus beaucoup. Est-il facile de trouver un texte pas trop compliqué pour le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pirouette45



Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 41
Localisation : Orléans
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mer 31 Oct - 10:33

Tu peux réutiliser cette méthode mais gare à l'inspection possible: c'est sûrement une excellente méthode (la preuve est qu'elle nous a réussi) mais je crois savoir qu'elle n'est pas dans les petits papiers de nos inspecteurs. Que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carole



Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 45
Localisation : région lilloise
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mer 31 Oct - 10:37

je fais exactement pareil que Stag!(bon, le message est plus haut... je copie colle :
Mon principe d'enseignement de la grammaire est de partir du niveau le plus bas des élèves. Je vais donc commencer en général par demander "Savez-vous ce qu'est une proposition subordonnée" en insistant sur l'un et l'autre mot .
Si ce n'est pas le cas (généralement ils ne savent plus), je leur demande s'ils savent ce qu'est une phrase simple et ce qu'est une phrase complexe.
En général, on peut partir de là.
S'il le faut, on repart de l'idée même de phrase .
Je fais une fiche mémo sur les rappels puis on embraye sur la nouveauté à ajouter à ce pilier de base .
Chaque notion, chaque mot est expliqué, justifié, j'utilise l'étymologie et des images pour leur faire comprendre les mots de grammaire qu'on utilise, qu'ils ne tombent pas du ciel, qu'ils ont un SENS, et ça les aide vraiment beaucoup.

Pour la subordonnée, je prends l'image courante du train avec locomotive et wagons et je dessine. Ainsi, ils ont un schéma concret en tête auquel s'accrocher. J'essaie le plus que je le peux d'être extrêmement terre-à-terre.
_________________
)je pars vraiment de très bas en 3ème: on revoit la phase simple et complexe; je prends aussi l'ex du train et de la locomotive!Ce qui fonctionne aussi, c'est de partir de la langue courante: que signifie être subordonné à quelqu'un... Cette année, j'ai décidé d'étaler la notion de subordonnée sur plusieurs séquences. On va d'abord revoir au retour des vacances la phrase simple et complexe+ coordination, juxtaposition et subordination. Plus tard, vers Janvier, on verra les types de subordonnées. Quand on leur donne toutes les infos (pour ce type de "gros point" de gramm) d'un coup, c'est salade niçoise assurée!


Lora: j'ai tenté une séance en 3me qui ressemble un peu à ce que tu évoques...Mon dieu! ils ne savaient presque rien!!Et je suis dans un "bon" collège...On est parti d'un extrait de L'enfant de J.Vallès et j'ai posé qs questions sur les compléments de verbes...J'ai finalement été amenée à réexpliquer la différence entre attribut et COD...

Alors la ligne de conduite iufmesque selon laquelle il "partir de ce que les élèves connaissent", ça me fait bien rire!! Peut-on partir du néant ??? Je suis dure mais c'est la triste réalité pour la plupart de nos élèves... Alors je pars de ce qu'ils connaissent "en général": ex un train....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stag
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5390
Discipline (LM ou LC) : LC
Loisirs : Conseillère en image
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mer 31 Oct - 10:59

Non, on ne part pas du néant, tu as raison et la ligne de conduite de l'iufm, longtemps qu'elle est loin loin loin derrière moi !! Very Happy Very Happy

_________________
"N'ayez pas de chagrin, maman chérie ; dans toutes les familles il y a du déchet".S.de Beauvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mlle_K
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 452
Age : 40
Localisation : 92
Discipline (LM ou LC) : LC
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mer 31 Oct - 11:39

Lora a écrit:
Est-ce que certains ont tenté de "débrouiller" un texte comme on le faisait quand on était au collège : encadrer les verbes, souligner le sujet en rouge, le COD en bleu... J'aimerais bien réutiliser cette méthode, mais je ne m'en souviens plus beaucoup. Est-il facile de trouver un texte pas trop compliqué pour le faire ?

Je l'ai fait une fois depuis le début de l'année avec des 3° lors de la correction d'une dictée. Je voudrais qu'ils se posent les bonnes questions face à leur copie. ( Quel est le verbe ? Quel est le sujet ? Et appliquer en conséquence les différents accords.) Neutral
Par contre, en ce qui concerne la grammaire, je commence par la grammaire de discours et là aussi je pars d'un niveau très faible. Lors de ma 1ère séquence, j'ai révisé le présent de l'indicatif et je me suis aperçue que certains ne maîtrisaient pas encore ce temps. confused
Par exemple, certains élèves ont analysé "sais" comme de l'imparfait car ils ont associé la terminaison à celle de l'imparfait. Finalement, lorsqu'ils analysent un verbe, ils ne prennent en compte que le verbe, sans regarder le sens de la phrase.
J'ai donc dessiné au tableau un axe chronologique en leur demandant de placer "sais" sur cet axe et là ils ont tous compris que l'analyse d'un verbe ne doit pas se limiter à une terminaison. Le verbe conjugué est aussi porteur de sens.

Je compte travailler ( lors de ma 3ème séquence) la phrase simple / complexe et là aussi, je pars de ce qu'ils savent ( ou de leur bon sens).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dab



Féminin
Nombre de messages : 28
Age : 42
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mer 31 Oct - 11:48

Tout comme Mlle K, j'utilise souvent l'axe chronologique. Quant à l'étude de la grammaire, je vous ai déjà parlé de ma 4ème au niveau de fin de CM2.

J'ai donc décidé de revoir le programme de grammaire dans son intégralité avec eux, on va donc reprendre depuis la 6ème car ils ignorent même les CO, la proposition ("mais Mme vous nous parlez de proposition subordonnée relative mais c'est quoi une proposition tout court????", "COD, non mais je vous jure, Mme, on l'a jamais vu, l'année dernière on a lu Vendredi ou je sais pas quoi et c'est tout!").

Bref, sachant que j'allais être inspectée cette année, j'ai envoyé un mail à notre inspectrice pour lui dire ce que j'allais faire. Elle m'a conseillé de patienter jusqu'à noel et que si d'ici là, s'ils ne maitrisaient pas les bases grammaticales, elle ne ferait pas l'hypocrite en venant m'inspecter, que les élèves ne peuvent pas avancer s'ils ne maitrisent pas les bases indipensables de la langue...
Me voilà rassuirée, tant pis si je ne suis pas dans le programme, au moins, ils auront appris à conjuguer, à analyser et construire des phrases. Ceci dit, je me tiendrai autant que possible aux cadres des programmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eaudere
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 38
Discipline (LM ou LC) : lettres modernes
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Mer 31 Oct - 14:29

Cette année, j'ai commencé par une séquence de grammaire en 3°. pas très IOUFMesque mais, inspectée l'an dernier, l'inspecteur ne m'a rien dit à ce sujet. Mes élèves ne savent rien ou presque en grammaire. Je leur ai donné un tableau avec les déterminants et pronoms, et ds chaque séance - ou presque - une question porte sur ce point (ça commence à rentrer). On a d'abord travaillé la phrase : simple/complexe/averbale puis les modes de liaisons entre les propositions (juxta/coord/subord). Ap. on a travaillé les principales formes : active/passive; pronominale et impersonnelle (la forme emphatique, on verra plus tard). On a alors fait les subordonnées, en 3 séances différentes, mais ils rament. Pour finir, j'ai revu les moyens pour identifier et analyser une situation d'énonciation puis l'ancrage de l'énoncé. Ca c'est bon; ils ont compris.
En cours de route, on a fait une fiche sur les temps simples et composés de l'indicatif et un retour sur les principales règles de l'orthographe.
Voilà pour ma pratique.
Je ne dis pas qu'elle est la panacée, mais pr l'instant, c'est pas si mal, sauf pr les subordonnées.
PS: pour l'identifation des propositions, ils soulignent les verbes et mettent des crochets de couleur; pour les sub. ils doivent entourer le mot subordonnant puis souligner le vb ou le nom dont elles dépendent, pr les conjonctives et les relatives. Pr passer de active à passive, ils identifient à l'aide de couleurs sujet / verbe / complément puis réécrivent en-dessous en faisant une sorte de croix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mialuna



Féminin
Nombre de messages : 470
Age : 48
Localisation : Côte basque
Discipline (LM ou LC) : LM
Loisirs : lecture, jardinage et activités enfantines
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: comment dire ?   Ven 9 Nov - 21:36

Après tout ces témoignages, ce n'est pas évident de se situer. J'ai longtemps "cru" à la séquence en liant lecture et étude de la langue, mais avec le temps, je constate que c'est un faux-fuyant, et que cela m'amène à revoir toujours les mêmes point de langue hyper-faciles à placer, des sortes de lieux communs comme le présent, l'imparfait, les compléments d'objet directs, l'expression du temps et du lieu, bref... Et puis les notions plus embêtantes, plus complexes, on les élague, involontairement : les propositions, la forme passive, le subjonctif... Pourtant, c'est justement ce qui fait défaut aux élèves - et je me hérisse quand j'entends un journaliste "manquer" un subjonctif. Je ne sais pas comment faire avec le cloisonnement / décloisonnement, et surtout je veux me garder d'une dérive rétrograde, une sorte de mouvement naturel vers le "c'était mieux autrefois" - attention, je ne vise pas du tout les personnes qui ont posté ici, je suis dans la même réflexion, mais je pense que c'est un juste milieu qu'il faut trouver, ou alors inventer autre chose. Pour la compréhension de la langue, je serais assez pour faire deux pôles distincts : la langue avec l'écriture, partir de projets d'écriture et travailler ce dont les élèves ont besoin pour bien écrire. Conjointement à cela, les textes, l'analyse, le vocabulaire, ce qui n'empêcherait pas d'établir des passerelles. C'est la conclusion personnelle à laquelle je suis arrivée, mais qui me donnera le sésame pour l'essayer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se détacher de la "norme" officielle.   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Se détacher de la "norme" officielle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "foisonnement" et norme NF C 15-100
» Etes-vous aussi "laxophobes" (diarrhée)?
» Vidéo documentaire "Galaxies"
» "Philou" Marre de ces plaques rouges!!!!
» Une religieuse de Chicago "accompagnatrice" de femmes qui vont se faire avorter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROFESSEURS DE LETTRES :: QUESTIONS PEDAGOGIQUES-
Sauter vers: