PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  CONTRIBUTIONS EN LIGNECONTRIBUTIONS EN LIGNE  

Partagez | 
 

 Comment définir une frontière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stag
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5390
Discipline (LM ou LC) : LC
Loisirs : Conseillère en image
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Comment définir une frontière ?   Ven 3 Aoû - 14:38

Je me rappelle la remarque qui m'avait bien marquée de Capp' qui disait qu'il fallait se mettre à la portée des élèves, pas à leur niveau.

J'ai une question qui me taraude.
Comment faire pour faire passer un message, sans "se vendre" ?
Par exemple, celui qui essaie de faire lire un poète via une mise en images en BD, que fait-il ? Un passage ou se vend-il ? Vend-il sa marchandise ?

Quelles pratiques peut-on adopter pour réussir à les concerner sans pour autant faire n'importe quoi ?

_________________
"N'ayez pas de chagrin, maman chérie ; dans toutes les familles il y a du déchet".S.de Beauvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maguelonne
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 796
Age : 48
Date d'inscription : 07/06/2007

MessageSujet: Re: Comment définir une frontière ?   Ven 3 Aoû - 15:23

Je me souviens très bien de la remarque de Capp' !! J'ai pas trop osé dire que je n'étais pas sûre de comprendre la différence, mais puisque tu relances !

C'est une question intéressante : elle rejoint la problématique de la vulgarisation. En sciences, c'est un vrai problème : en médecine, je le suppose ; en maths, vulgariser revient souvent à faire acquérir un réflexe calculatoire, et à renoncer au sens dont l'opération est porteuse. Ou alors, au contraire, à mettre en valeur un sens qui se raconte comme une histoire (histoire des maths, histoire du mathématicien !) en se décourageant de pouvoir jamais faire acquérir aux jeunes une pratique habile des outils mathématiques !

J'ai un exemple en tête sur la vulgarisation en philo :
d'un côté, on a Jankélévitch, avec sont Traité des Vertus, illisible et délicieux, ardu et passionant, technique et précis comme un scalpel !
d'un autre, on a Comte-Sponville, avec son Petit Traité des grandes vertus, qui se boit comme un punch, avec sa prose coulante et les rouages bien graissés d'idées qui ne sont pas les siennes. Il n'a rien à nous apprendre, et on peut le mépriser un peu, surtout quand on envie sa réussite médiatique, mais bon,

moi, qui n'y connait rien en philo, quand je suis intéressée par le courage ou la fermeté, par la tolérance ou l'humilité, j'ouvre d'abord Sponville, c'est un marche-pied pour accéder à Jankélévitch, qui me facilite grandement la lecture, et je lui en suis reconnaissante. Et disons, quand bien même je me contenterais du Petit traité, c'est déjà bien, après tout, vous ne trouvez pas !

Se mettre à la portée comme se mettre à niveau suppose une relation hierarchisée, verticale, qui est certainement réelle, incontournable et nécessaire, mais qui prend à rebrousse-poils ma nature prêchi-prêcha. Je suis MOI, il y a TOI, VOUS ou EUX en face de moi, je sais pas baisser la tête pour regarder autrui, j'aime la relation horizontale. Peut-être que mes origines en plat pays y sont pour quelque chose, Stag : la mer est gris marron, mais tout le monde est à la même altitude . Alors, c'est sûrement un peu idiot, mais je considère tout ce que je dis dans mon cours comme supérieur aux élèves, et également supérieur à ce que je suis et à ce que je sais. Comme ça, on regarde tous vers le haut. Et chacun voit ce qu'il peut. "Les chiffres, oui, alors, on croit que l'on sait ce que c'est, mais si on examine la question de plus prêt, il nous reste à découvrir, à vous, et à moi"... Voyez ce que je veux dire ?

Stag, c'est curieux, quand j'ai vu l'intitulé de ton message, j'ai cru qu'il s'agissait de tout autre chose : tu parlais de frontière, et j'ai un prof merveilleux qui travaillait justement sur la problématique de la frontière... Ce sera pour un autre lien, une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sabine
Modo sauvage
Modo sauvage


Féminin
Nombre de messages : 2646
Age : 52
Localisation : marin en Martinique
Discipline (LM ou LC) : LM
Loisirs : gardien de nuit
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Comment définir une frontière ?   Ven 3 Aoû - 15:32

Vaste question, très intéressante Stag. Tout dépend de la définition que l'on donne au mot culture. La BD fait par exemple partie intégrante de la culture pour moi...Si l'on se réfère à l'idée de l'enseignant "passeur culturel"je ne pense pas que l'on se vende si l'on travaille sur un poème en associant à l'étude sa mise en BD.
Il ne s'agit pas de "rester à leur niveau", mais de s'y mettre parfois pour les aider à en décoller. Et attention une planche de BD n'est pas forcément à leur niveau non plus!!!
Et puis nous devons faire en sorte que l'enseignement ne devienne pas une sorte de dialogue impossible entre des fossiles et des mutants. Si la culture avait du être figée, nombre de nos grands écrivains seraient passés aux oubliettes.
Alors en matière de pratique pédagogique, je vise avant tout le résultat, peu importe si je dois passer par la pub "vache qui rit" pour leur faire comprendre la mise en abîme. Seuls les outils leur permettront d'abord d'entrer dans le texte, ensuite il s'agit de les faire entrer en littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment définir une frontière ?   Aujourd'hui à 22:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment définir une frontière ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment définir la poésie ?
» comment définir nos horaires?
» [5ème] - Comment définir simplement ce qu'est une énergie?
» Comment définir le fait d´être Juif ?
» Apprendre à définir la démocratie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROFESSEURS DE LETTRES :: QUESTIONS PEDAGOGIQUES-
Sauter vers: