PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  CONTRIBUTIONS EN LIGNECONTRIBUTIONS EN LIGNE  

Partagez | 
 

 Littérature: ressentir avant tout ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Stag
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5390
Discipline (LM ou LC) : LC
Loisirs : Conseillère en image
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Littérature: ressentir avant tout ?   Lun 14 Jan - 22:11

J'ai présenté (en latin avec une traduction à côté du texte) un texte à mes élèves.
J'ai absolument voulu qu'ils me parlent de ce dont il s'agissait, de l'atmosphère, de ce qu'on pouvait ressentir, de ce que EUX, pouvaient ressentir.
Leur premier réflexe: il y a des adjectifs, des vb à tel temps, des comparaisons, bref, ils sont dans l'automatisme technique et j'ai dû les obliger à laisser tout cela de côté pour leur demander à eux et à eux seuls, ce qu'ils avaient à dire, avec leurs mots à eux.

Pour tout dire, j'étais effrayée de voir à quel point ils sont pleins de techniques sans aucun ressenti et je comprends qu'ils puissent détester le français .

C'est juste une réflexion, mais je vais continuer à exiger d'eux leur sensations avant d'entrer dans le moindre détail technique, sinon, à quand le plaisir de la lecture pour le plaisir de lire?

_________________
"N'ayez pas de chagrin, maman chérie ; dans toutes les familles il y a du déchet".S.de Beauvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fizwizbiz
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 1273
Age : 38
Discipline (LM ou LC) : LC
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Lun 14 Jan - 23:05

Ce que tu décris là me désole aussi souvent. J'ai une collègue qui est
très "techniciste" (je ne sais pas si ça s'écrit comme ça) et ses
élèves réagissent de la même manière que ceux que tu décris. Je trouve
cela horrible ! Personnellement, avant de rentrer dans l'explication
d'un texte, je leur demande TOUJOURS ce qu'ils en pensent, comment ils
réagissent etc. Et ensuite, on travaille sur le technique pour montrer
pourquoi ils ont ressenti telle ou telle chose et comment l'écrivain
s'y prend pour nous le faire ressentir. Parfois, et c'est très
intéressant, ils ne "voient" pas le texte, ne le "sentent" pas, et sont
donc très avides de savoir pourquoi je le ressens différemment. Ils
peuvent ensuite changer ou non de vision des choses, peu importe. Je
leur explique que chacun peut avoir sa vision d'un texte, son
interprétation et que rien n'est figé. Ce côté "technique avant tout"
brise justement l'émotion, la beauté d'un texte. Parfois, j'avoue même
que ça me rend un peu malheureuse de dépiauter un texte quand une
lecture simple se suffit d'elle-même tant les mots sont beaux et les
idées s'enchaînent. Le tout est de trouver un juste milieu. Et je suis
souvent en désaccord avec la collègue dont je parlais plus haut parce
que pour moi elle leur enlève toute l'envie de ire un texte pour le
simple plaisir de l'esprit ou de l'oreille. Je trouve ça dommage. Quand
on prend par exemple des lettres de Poilus, si riches d'émotions, et
qu'on le cantonne à une LA fade et technique, je trouve ça affreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeluh
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 657
Age : 40
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Lun 14 Jan - 23:17

l'année dernière j'ai étudié un texte de Claude Sarraute dans lequel elle fait une très grosse critique de la violence aux USA et où elle parodie et exagère à mort...ce texte est vraiment à mourrir de rire, surtout si on imagine cette super mamie en train de mimer ce qu'elle décrit...j'aurai pleuré dans ma culotte alors que les élèves ont à peine vu l'humour qui se cachait. ils ne faisaient que chercher les hyperboles, marques de langage familier....et ont complètement occulté el texte !!! je suis tombée des nues car j'étais loin de m'imaginer aussi peu de réaction de leur part !!!

d'ailleurs, si ça vous intéresse je peux vous scanner le texte ! j'en ris encore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aïnara



Féminin
Nombre de messages : 3907
Age : 46
Localisation : Iki !
Discipline (LM ou LC) : LM
Loisirs : modo sous payée
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Lun 14 Jan - 23:34

Stag, t'aurais aimé m'avoir comme élève latiniste ! Tout le contraire de ce que tu décris ! Tout à "l'intuition" par rapport au texte (et aux connaissances culturelles que je pouvais avoir).
Idem au capes.
Et ça marche !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stag
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5390
Discipline (LM ou LC) : LC
Loisirs : Conseillère en image
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Lun 14 Jan - 23:41

Fiz, ce que tu dis sur le fait de décortiquer avant tout, je le ressens aussi . Parfois, j'essaie d'ailleurs de n'en dire que le minimum sur l'aspect technique quand vraiment le texte me plaque au sol .

_________________
"N'ayez pas de chagrin, maman chérie ; dans toutes les familles il y a du déchet".S.de Beauvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rosy



Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 37
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 17:21

leeluh
si je peux me permettre: tu as éveillé ma curiosité j'aimerais bien lire ce txt si ça ne t'ennuie pas... je te donne mon mail par MP...
merci d'avance! Wink
et sinon les filles: tt à fait d'accord ac vs! d'ailleurs je ne sais pas si vs avez remarqué ms les élèves ont un voca. très pauvre concernant leurs émotions...ils n'arrivent pas à dire précisement ce qu'ils ressentent pr eux "c'est bien" ou " c'est pas bien"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarica
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 827
Age : 39
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 17:30

je déplore également cette évolution, mais je plaide coupable ! j'ai beau essayé de demander aux élèves ce qu'ils ressentent, ce qu'ils pensent, c'est souvent proche du néant, alors pas d'autre solution que de travailler à partir des procédés présents dans le texte...
J'essaie de montrer comment ces procédés provoquent des émotions, des ressentis particulier, je ne suis pas certaine que cela fonctionne.
Cependant, après vous avoir lu, je commencerai maintenant systématiquement mes LA par leur demander ce qu'ils ressentent face au texte, peut-être cela marchera-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coquillette
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 431
Age : 36
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 17:56

Je me retrouve dans ce que dit Alarica. Je ne suis pas sûre de bien m'y prendre non plus...
Je comprends l'embarras de nos élèves quand il s'agit de décrire ce qu'ils érpouvent face au texte. Je leur pose souvent la question "Quel texte as-tu préféré / te parle le plus / as-tu aimé ce livre ? " lors des entretiens d'entraînement à l'oral du bac...et on les sent super craintifs, ils essaient de deviner ce qu'on attend d'eux...et c'est super pauvre. Mais en même temps, dans un commentaire de texte, on demande une analyse objective et le "je" est proscrit...
Alors, difficile de faire la part des choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stag
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5390
Discipline (LM ou LC) : LC
Loisirs : Conseillère en image
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 19:41

C'est vrai que c'est un luxe qu'on peut se permettre d'avoir au collège, pas trop au bac .

_________________
"N'ayez pas de chagrin, maman chérie ; dans toutes les familles il y a du déchet".S.de Beauvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dan
Modo bucolique
Modo bucolique


Féminin
Nombre de messages : 2080
Age : 43
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 20:28

C'est étrange, mes élèves ne réagissent pas du tout comme ça. J'essaie toujours de partir de leur ressenti, en leur apportant les vocabulaire qui leur fait souvent défaut. Ils arrivent à exprimer des choses très fines à propos de ces textes. Pour l'étude de la langue, tant pis, peu de textes, mais des corpus, des exercices, de l'écriture ensuite. Mais pas de textes, surtout littéraires!!!

Bon, j'ai de temps à autre des 3èmes blasés qui ne disent mot après ne lecture. Alors j'attends. Je les regarde. Je souris. Il y en a toujours un qui finit par se jeter à l'eau, le silence, ils n'aiment pas!!! Et les autres rajoutent des choses, contredisent... Je les laisse assez libres de leurs interprétations dans un premier temps du moins. Voilou, ça fonctionne en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
margaux



Féminin
Nombre de messages : 155
Age : 36
Localisation : 37
Discipline (LM ou LC) : instit
Date d'inscription : 07/12/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 20:34

là je vous rejoins les filles! c'est justement pour ça que moi scientifique dans l'âme mais adorant lire et écrire, je n'ai pas fait une section littéraire: ARRETEZ de dépiauter les textes! Quand ma prof de Français me demandait ce que je pensais de la première tirade dans Ruy Blas où Hugo avait soi-disant fait en sorte que la lecture du dernier mot de chaque vers nous explique l'histoire, je lui répondais que notre cher Victor ne l'avait surement pas fait exprès...
Comment les gamins peuvent-ils aimer lire si justement aucun lien n'est fait entre ce qu'on leur propose à lire et le plaisir de lire?
Souvent les enfants ne lisent pas ou peu chez eux, ne vont pas à la bibliothèque (c un gros mot pour les parents), et si nous ne leur proposons pas de la lecture pour le plaisir, ils ne peuvent pas la considérer comme telle.
Tous mes potes de bac S ou de fac de sciences ne lisent pas! Ils n'aiment pas ça, n'y voient pas d'intérêt et peu de détente, associent lecture et contrainte, ne sont inscrits dans aucune bibli... Je fais office de martienne avec un bouquin en permanence dans mon sac et sur ma table de nuit.

Alors je sais que c'est votre boulot de faire de la technique, que c'est au porgramme des examens et tout et tout, mais continuez de prendre un temps savoir ce que les gamins ressentent, ce qu'ils ont vécu (car moi je vis le livre, non?) à la lecture...
C'est sur c plus facile pour moi dans ma classe de GS/CP, je lis très souvent pour le plaisir (pas seulement pour le plaisir, on explique, on questionne, mais après), et voir les gamins attendre la fin de l'histoire commencée la veille avec des yeux brillants d'excitation, j'adoooooore!
Et quand un enfant qui ne disait rien en début d'année, qu'il fallait interroger pour l'entendre lire à voix haute, d'un coup lève la main avec le sourire pour lire une consigne ou un texte, ça me fait kiffer! Quel beau métier quand même...

Allez si on s'y met toutes et tous, ils vont aimer lire nos gosses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 22:01

Beh dis donc, tu y vas un peu fort, frangine!!
On s'efforce tous de privilégier le plaisir de lire, mais ça n'est pas forcément évident.
Surtout si déjà, (comme mes élèves de l'an dernier, si tu te souviens bien...), la plupart ne comprennent pas ce qu'ils lisent, où qu'on doit presque déchiffrer pour eux tous les mots, et s'en tenir au sens littéral, alors qu'on aimerait leur demander ce qu'ils en pensent, ce qu'ils ressentent...

C'est plus facile pour toi, parce que les histoires que tu racontes aux petits sont plus attrayantes que les classiques qu'on doit leur faire connaître (même si on peut ressentir du plaisir à la lecture d'un classique) et parce que qu'ils ont gardé une certaine curiosité.

Le prenez pas mal, hein, elle croit toujours qu'elle a raison, ma soeur !!!
Revenir en haut Aller en bas
leeluh
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 657
Age : 40
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 22:41

margaux a écrit:
Quand ma prof de Français me demandait ce que je pensais de la première tirade dans Ruy Blas où Hugo avait soi-disant fait en sorte que la lecture du dernier mot de chaque vers nous explique l'histoire, je lui répondais que notre cher Victor ne l'avait surement pas fait exprès...
Comment les gamins peuvent-ils aimer lire si justement aucun lien n'est fait entre ce qu'on leur propose à lire et le plaisir de lire?


je suis d'accord avec toi Margaux , à trop analyser les textes on en perd le plaisir...c'est exactement ce que je reproche à la fac et encore plus pour la préparation du capes : je lisais un crayon à la main me disant "qu'est ce qu'il y a d'intéressant à relever et qui pourrait me servir ". du coup je suis passée à coté de certains livres : je me souviens tout juste de quoi cela parle parfois et c'est seulement que je redécouvre le plaisir de lire et la beauté des textes...à trop décortiquer un obtient l'effet inverse de celui désiré !
et puis il faut dire que c'est pas facile de s'exprimer devant un texte littéraire surtout pour des élèves, à cause des a priori .ce sont des textes si reconnus et mis sur un tel piedestal qu'on se méfie parfois de ses propres sentiments et sensations vis à vis d'eux.

ce constat est plutot paradoxal , non !!!

Rosy, mp reçu, je t'envoie cela dès que j'ai une minute....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
citrouille
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 940
Age : 45
Localisation : devant l'ordi !
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 22:57

Il est vrai que les élèves ont souvent du mal à dire ce qu'ils pensent, ressentent à la lecture d'un texte. Je pense que c'est à nous de faire l'effort de changer leurs "mauvaises" habitudes, mais il est vrai aussi que cela dépend beaucoup des habitudes de lecture de nos élèves.
Je "rame" beaucoup avec les loustics qui ne lisent que les oeuvres "obligatoires" alors que je mets des livres à disposition dans ma salle, que je fais des lectures à voix haute ...
Dans ces cas-là, j'ai beaucoup de mal à leur faire comprendre que la lecture peut être synonyme de plaisir.

_________________
"On croit que les rêves, c'est fait pour se réaliser. C'est ça, le problème des rêves : c'est que c'est fait pour être rêvé."
http://www.youtube.com/watch?v=KE2orthS3TQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soizic
Modo en strass et paillettes !
Modo en strass et paillettes !


Féminin
Nombre de messages : 2937
Age : 66
Localisation : 91
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 23:05

leeluh a écrit:


je suis d'accord avec toi Margaux , à trop analyser les textes on en perd le plaisir...

Je crois que je ne suis pas d'accord.
Je pense même qu'au contraire, l'analyse va décupler le plaisir (et je n'hésiterais pas à faire un rapport sur sur ce plan entre l'exercice de l'analyse littéraire et l'érotisme). Il m'est souvent arrivé de relire, pour moi, une oeuvre que j'avais étudiée à un moment ou à un autre, et de l'apprécier encore plus qu'à la première lecture... parce que j'y voyais plus finement les choses.. et parce que, du coup, j'y découvrais encore de nouvelles choses.
Peut-être suis-je un peu spéciale : je relis beaucoup, pas n'importe quoi, mais ce qui a passé le filtre de la première lecture. Ce serait d'ailleurs, pour répondre à un autre fil, ma réponse à la définition d'un texte littéraire : quelque chose qu'on a envie de relire.
Je crois aussi qu'on peut transmettre ce goût de l'analyse littéraire à des élèves... Cela ne marche pas à tous les coups, mais si on arrive à les faire passer du "c'est quoi ce texte ? " à "Ben alors, c'est fou ce texte", alors on a gagné. Winnnnnnnnnnnnnnn !

_________________
Allez, Sab et Lolli, c'est la dernière ligne droite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alarica
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 827
Age : 39
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 23:27

je suis partagée quant à l'intérêt de l'analyse détaillée du texte, je dis souvent que mon homme, je l'aime mais que je l'aimerais certainement beaucoup moins si j'avais sous les yeux son squelette, son coeur etc.

En même temps, comme le dit Soizic l'analyse permet d'avoir un autre regard sur le texte, de le redécouvrir avec un oeil "éclairé" (pardon, j'suis en plein dans les Lumières !).
Mais en lycée, c'est l'analyse du texte qui est privilégiée, surtout en 1ère avec l'oral du bac ! en seconde, on peut encore faire un peu de lectures plus plaisantes, mais en 1ère, c'est "objectif bac".

en fait, dans un monde idéal, les élèves devraient arriver au lycée avec déjà le goût de la lecture, ainsi, nous n'aurions plus qu'à leur donner le goût d'oeuvres plus difficiles, ou bien nous leur ferions découvrir la satisfaction de comprendre les rouages du texte qui leur plaît !

Malheureusement, Bisounoursland n'existe pas, mais c'est promis, dorénavant, avant l'étude du texte, je prendrai le temps de leur demander leur avis (allez, ce sera une de mes résolutions pour 2008 !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fizwizbiz
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 1273
Age : 38
Discipline (LM ou LC) : LC
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 23:40

Soizic a écrit:

Il m'est souvent arrivé de relire, pour moi,
une oeuvre que j'avais étudiée à un moment ou à un autre, et de
l'apprécier encore plus qu'à la première lecture... parce que j'y
voyais plus finement les choses.. et parce que, du coup, j'y découvrais
encore de nouvelles choses.

Sans doute, mais selon moi, cela reste un privilège de "lettrés". Bien
sûr que l'on peut relire une oeuvre que l'on a lu dans notre prime
jeunesse (ou pas) et y voir de nouveaux détails stylistiques, que nous
maîtrisons parfaitement, et trouver même un certain plaisir à les
reconnaître. Mais comme tu le signales toi-même, il s'agit d'une
RElecture. Honnêtement, combien d'entre nous relisons une oeuvre ?
Personnellement, je ne le fais que si j'y suis obligée, parce que
j'aime garder le plaisir de la première fois. Tu ne ressens jamais
aussi fort les sentiments que dégagent un livre que la première fois.
Et ce type de lecture est le plus répandu.

Ensuite, je suis d'accord que l'on peut montrer comment l'auteur
manipule les mots pour parvenir à l'effet escompté et appuyer ainsi le
ressenti premier. Mais je rejoins Leeluh qui dit qu'au bout d'un
moment, à trop appliquer systématiquement ce procédé, on en perd
totalement la notion de plaisir.

Du lycée jusqu'à la fac, je n'ai quasiment rien lu pour moi. Parce
qu'on avait réussi à me dégoûter de la lecture. Parce qu'il fallait tout
le temps analyser et que l'émotion était bannie. J'ai même eu du mal à
me remettre à la lecture, lire par exemple un polar ou un thriller
parce que j'avais un sentiment de culpabilité terrible par rapport à la
notion de texte littéraire qu'on avait essayé de m'inculquer et parce
que ce genre de littérature ( ou d'écrits pour les élitistes) était mise
au ban.

Alors je suis résolument pour la lecture "émotion", "plaisir", et pour
moi les outils d'analyse littéraire sont là pour montrer la beauté
d'un texte, venir étayer notre propos mais ça ne doit jamais se
subsituer aux mots. Jamais. Ma plus grande peur c'est de dégoûter mes
élèves de la lecture. Je ne peux pas leur faire aimer la lecture contre
leur gré, mais pitié, je ne voudrais pas les dégoûter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stag
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 5390
Discipline (LM ou LC) : LC
Loisirs : Conseillère en image
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 23:46

Tu pourrais être surprise, tu sais . Peut-être pas la toute première fois, mais en leur disant "allez, dites, vous, ce que vous pensez, moi je ne dis rien, je veux avoir votre avis" . Ils vont réagir .

_________________
"N'ayez pas de chagrin, maman chérie ; dans toutes les familles il y a du déchet".S.de Beauvoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leeluh
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 657
Age : 40
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 23:49

Fizwizbiz a écrit:
Du lycée jusqu'à la fac, je n'ai quasiment rien lu pour moi. Parce
qu'on avait réussi à me dégoûter de la lecture. Parce qu'il fallait tout
le temps analyser et que l'émotion était bannie. J'ai même eu du mal à
me remettre à la lecture, lire par exemple un polar ou un thriller
parce que j'avais un sentiment de culpabilité terrible par rapport à la
notion de texte littéraire qu'on avait essayé de m'inculquer et parce
que ce genre de littérature ( ou d'écrits pour les élitistes) était mise
au ban.

Alors je suis résolument pour la lecture "émotion", "plaisir", et pour
moi les outils d'analyse littéraire sont là pour montrer la beauté
d'un texte, venir étayer notre propos mais ça ne doit jamais se
subsituer aux mots. Jamais. Ma plus grande peur c'est de dégoûter mes
élèves de la lecture. Je ne peux pas leur faire aimer la lecture contre
leur gré, mais pitié, je ne voudrais pas les dégoûter...

c'est exactement la même chose pour moi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soizic
Modo en strass et paillettes !
Modo en strass et paillettes !


Féminin
Nombre de messages : 2937
Age : 66
Localisation : 91
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mar 15 Jan - 23:59

Je suis embêtée, là, parce que j'ai donné l'impression d'être une lectrice "élitiste", alors que je ne crois pas du tout l'être : je bouffe du polar avec délice, j'ai une faiblesse pour les romans dits à l'eau de rose...
Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a aussi un plaisir de l'analyse littéraire, ou plutôt que ce n'est pas parce qu'on fait de l'analyse littéraire qu'on va forcément dégoûter les gamins de la lecture. On peut leur montrer que c'est un peu comme les niveaux successifs d'un jeu vidéo.. l'analyse permet de franchir des niveaux... La métaphore d'Alarica me plairait bien : j'aime mon mari, mais je ne connais pas le détail de son squelette... mais il faut se méfier des métaphores ! Hugo disait que tronquer un chapitre de roman, c'était comme couper le bras ou la jambe d'un bébé ! je n'ai jamais réussi à lire en entier la description des égouts dans les Misérables... pour autant, je n'ai pas l'impression d'avoir commis un infanticide !
L'analyse littéraire, pour moi, est vraiment comme un jeu : on se prend la tête face à un texte, on se bat avec. Mais, bien entendu, l'enjeu est de comprendre pourquoi le texte vous fait de l'effet...

_________________
Allez, Sab et Lolli, c'est la dernière ligne droite !


Dernière édition par le Mer 16 Jan - 2:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soizic
Modo en strass et paillettes !
Modo en strass et paillettes !


Féminin
Nombre de messages : 2937
Age : 66
Localisation : 91
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mer 16 Jan - 0:01

Et j'avais oublié l'essentiel. Aucun texte n'est sacré !

_________________
Allez, Sab et Lolli, c'est la dernière ligne droite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rafafa
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 1366
Age : 40
Localisation : Dans ma nouvelle maison!!!
Discipline (LM ou LC) : LM
Loisirs : bricole-girl
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mer 16 Jan - 0:02

Soizic a écrit:
Mais, bien entendu, l'enjeu est de comprendre pourquoi le texte vous fait de l'effet...
Alors que pour son mari, c'est plus risqué...

_________________
Moi, je suis sais barrer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fizwizbiz
Membre de la BDD
Membre de la BDD


Féminin
Nombre de messages : 1273
Age : 38
Discipline (LM ou LC) : LC
Date d'inscription : 24/10/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mer 16 Jan - 0:04

Soizic a écrit:
Je suis embêtée, là, parce que j'ai donné l'impression
d'être une lectrice "élitiste", alors que je crois pas du tout l'être :
je bouffe du polar avec délice, j'ai une faiblesse pour les romans dits
à l'eau de rose...

Oh, la, la ! Si c'est par rapport à mon post que tu dis ça, ce n'est pas du tout toi que je visais !
Je pensais plutôt à certains de mes profs de prépa ou de fac pour qui
lire autre chose que la "grande littérature sacrée" relevait du
non-sens le plus odieux... Et je plussoie : il n'y a aucun texte sacré
! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soizic
Modo en strass et paillettes !
Modo en strass et paillettes !


Féminin
Nombre de messages : 2937
Age : 66
Localisation : 91
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mer 16 Jan - 0:05

rafafa a écrit:
Soizic a écrit:
Mais, bien entendu, l'enjeu est de comprendre pourquoi le texte vous fait de l'effet...
Alors que pour son mari, c'est plus risqué...

Ma grande, 36 ans de mariage, tu sais pourquoi il te fait de l'effet, et s'il n'en faisait pas, tu te serais tirée depuis très longtemps !

_________________
Allez, Sab et Lolli, c'est la dernière ligne droite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soizic
Modo en strass et paillettes !
Modo en strass et paillettes !


Féminin
Nombre de messages : 2937
Age : 66
Localisation : 91
Discipline (LM ou LC) : LM
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Mer 16 Jan - 0:12

Fizwizbiz a écrit:

Je pensais plutôt à certains de mes profs de prépa ou de fac pour qui
lire autre chose que la "grande littérature sacrée" relevait du
non-sens le plus odieux... Et je plussoie : il n'y a aucun texte sacré
! Wink

Ben oui, mais ce sont des fossoyeurs de la littérature...
C'est un peu ennuyeux qu'ils enseignent !


Et pas de souci.. on discute, c'est très agréable

_________________
Allez, Sab et Lolli, c'est la dernière ligne droite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature: ressentir avant tout ?   Aujourd'hui à 8:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature: ressentir avant tout ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et la littérature jeunesse dans tout cela!!!
» [Littérature] topic: prose
» En attendant Godot (Waiting for Godot) - Samuel Beckett (prix Nobel de littérature)
» Les livres de littérature de jeunesse autour du personnage du RENARD
» Littérature de jeunesse qui se déroule au XVIème siècle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROFESSEURS DE LETTRES :: QUESTIONS PEDAGOGIQUES-
Sauter vers: